UA-111070373-1

Accessibilité

  • La délégation cherche des représentants en accessibilité (mission bénévole)

    visuel_access.jpg

    Depuis la loi du 11 février 2005, pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, tous les lieux de la vie publique ou ERP (Établissements Recevant du Public) doivent être accessibles aux personnes en situation de handicap.

    Pour garantir le respect de la règlementation et accompagner les exploitants ou propriétaires du cadre bâti dans leur mise en accessibilité, la délégation cherche des bénévoles représentant l’APF au sein des commissions spécialisées du département de la Somme (Amiens et Abbeville).

    Vous pourrez être appelé(e) à siéger :

    • aux commissions communales d'accessibilité (CCA), présidées par les maires, dont l’objet principal est de réaliser un bilan de l'accessibilité des villes et d’apporter toute suggestion utile pour les faire progresser dans ce domaine;
    • à la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité (CCDSA) - et ses sous commissions - qui émet un avis sur les demandes d'autorisations de construire, aménager ou modifier un ERP; ou éventuellement lors d'une visite préalable à l'ouverture d’un lieu public si le permis de construire ou d'aménagement n'avait pas fait l'objet d'une consultation de la commission en amont des travaux.

    Mission à pourvoir immédiatement. Novice ou expérimenté(e), vous êtes accompagné(e) par nos équipes et d'autres bénévoles. Vous résidez idéalement à proximité d'Amiens ou Abbeville et êtes mobiles pour vous rendre aux réunions.

    Vous avez quelques heures de temps libre? Souhaitez agir concrètement en faveur des droits des personnes en situation de handicap? Cette mission est pour vous !

    Pour nous transmettre votre candidature ou pour toute question, contactez Aurélie 03 22 45 75 00.

  • Stationnement : l’APF demande au ministre de l’Intérieur de garantir la gratuité

    index.jpgL’APF vient d’interpeller Gérard COLLOMB, ministre de l’Intérieur, concernant l’impact de la réforme du stationnement sur les personnes en situation de handicap titulaires d’une carte de stationnement.

    En effet, le fait de se baser sur le numéro de la plaque d’immatriculation pour vérifier le stationnement payant pose problème pour les personnes en situation de handicap.

    Le fait de devoir signaler systématiquement le numéro de sa plaque en mairie serait une démarche irréalisable pour ces dernières.
    En outre, la carte de stationnement étant personnelle et non rattachée au numéro de la plaque, comment sera garantie la gratuité du stationnement pour les titulaires de cette carte ?

    L’APF demande au ministre de poser des instructions claires aux collectivités locales afin que la gratuité du stationnement des personnes en situation de handicap continue à être appliquée sans autres démarches que l’obtention de la carte de stationnement nécessaire.

    Télécharger le courrier adressé au ministre.

  • Accessibilité des ERP : le Registre Public d'Accessibilité est obligatoire depuis septembre

    Depuis la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les établissements recevant du public (ERP) doivent être accessibles à tous les types de handicap.

    classeur .jpgPour compléter le dispositif réglementaire, l’exploitant de tout établissement recevant du public, est tenu de mettre à disposition un registre d’accessibilité. Ce registre a pour objectif d’informer le public sur le degré d’accessibilité de l’établissement et de ses prestations. Il ne s’agit pas de remplir de nouvelles obligations, mais  de mettre à la disposition du public l’ensemble des documents déjà produits et des réponses qui lui ont été apportées : accessibilité, AD'AP ou le cas échéant, les arrêtés préfectoraux accordant la ou les dérogation(s).

    Il est obligatoire dans tous les ERP depuis le 30 septembre 2017. Contrairement au registre de sécurité, le registre d’accessibilité est public, et s’adresse aux usagers, clients, ou patients de l’ERP. Il doit être consultable sur place, au principal point d’accueil accessible de l’établissement que ce soit sous format papier (classeur, porte-document, etc) ou sous format dématérialisé, à travers la mise à disposition d’une tablette par exemple. Outre la liste des prestations proposées pour l'accessibilité des personnes handicapées, le registre doit contenir :

    • la liste des pièces administratives et techniques relatives à l'accessibilité de l'établissement aux personnes handicapées ;
    • la description des actions de formation des personnels chargés de l'accueil des personnes handicapées.

    Un arrêté publié au Journal officiel du 22 avril 2017 précise le contenu et les modalités de diffusion et de mise à jour de ce registre, selon la catégorie et le type de l'établissement.

    L'expertise de l'APF au service des entreprises et des collectivités

    Le service ATOUTS ACCESS de l’Association des Paralysés de France, a conçu un modèle simple, souple et évolutif, conforme aux directives de la Délégation Ministérielle à l’Accessibilité. Sous forme de classeur, il est accompagné d’un guide explicatif facilitant sa complétude.

    Commercialisé au prix de 23 euros HT, il est fabriqué par le Pôle ESAT Hauts-de-France.

    Au-delà de la mise en conformité obligatoire, l’achat de ce registre traduit donc une démarche éthique intégrée à la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

    Pour tous renseignements : atoutsaccess@apf.asso.fr

  • Soutenez l’accessibilité en signant la pétition en ligne

     

     



    Alors que plusieurs rapports remettent en cause l’obligation de mise en accessibilité de la France et son délai du 1er janvier 2015, la campagne « N’écoutez pas les lobbies ! » vient tordre le cou aux idées fausses véhiculées par les détracteurs de l’accessibilité pour montrer que rendre accessible, c’est tout à fait possible !

    Après 38 ans d’attente, et deux lois sur l’accessibilité depuis 1975, les lobbies « anti-accessibilité » tentent encore d’imposer une pensée unique sur le coût des travaux, l’incohérence des normes et parfois l’inutilité de rendre accessible. Pire, selon certains d’entre eux, rendre accessible serait une démarche « intégriste ». Ces arguments sont utilisés pour justifier leur attentisme et/ou leur volonté de déroger à la règle en la matière! Et les pouvoirs publics et administrations centrales semblent être réceptifs à ces messages, voire les reprennent à leur compte.

    Pourtant, de nombreux commerçants, médecins, architectes et maires… ont rendu leur établissement accessible, avant l’échéance de 2015, et en ont récolté de nombreux bénéfices !

    Il est temps de dire NON à la pensée unique et OUI à l’accessibilité : n’écoutez pas les lobbies !

     

    Pour découvrir la campagne : http://www.necoutezpasleslobbies.org/je-signe/

     

     

     

     

     

  • RESULTATS DU BAROMETRE ACCESSIBILITE

    526415_334796079960106_701108097_n.jpg

     

     

     

     

     

     

    Amiens se positionne à la 37e place sur 96 dans le baromètre de l’accessibilité 2012 établi par l’APF !
    L’accessibilité de la ville d’Amiens continue de s’améliorer ! Nous espérons que ça continuera et que la ville montrera encore dans le classement d’ici 2015 !


    Avec cette quatrième édition du baromètre de l’accessibilité, l’APF constate une amélioration de l’état d’accessibilité des communes de France. Malgré ces améliorations, l’APF reste très mobilisée pour que l’objectif d’une France accessible soit respecté au 1er janvier 2015.
    Le but de ce baromètre n’est pas de porter un jugement définitif mais bien d’évaluer le degré d’implication des communes dans leur mise en accessibilité, de valoriser les bonnes pratiques des villes investies et de motiver les villes moins engagées à se mobiliser rapidement pour être totalement accessibles en 2015 !